samedi 23 mars 2013

Détournement démocratique du printemps 2012 au Québec

QUÉBEC ENTRE LA GRAINE ET LA GANGRÈNE

Le Québec est pris entre la graine d'élite montante et la gangrène d'exploiteurs plus expérimentés (corruption systémique). Des initiés de La CLASSE, organisme temporaire issu d'une coalition stratégique entre l'ASSÉ et les associations étudiantes universitaires et collégiales du Québec, confirment dans un livre, ce que nous entendions de la part d'étudiants, lors de l'agitation sociale du printemps 2012 et bien avant.  Entre autres, il y a bien eu manipulation des assemblées étudiantes et des votes. Le livre expose une partie du détournement démocratique dont le Québec a été victime. Nous apprenons comment une minorité subventionnée a réussi à manipuler les étudiants et à détourner la démocratie et la voie de la majorité par le moyen la rue, sous le symbole du carré rouge.

L'approche nous a donné les manifestations permanentes d'étudiants dans une pseudo-grève (le printemps des étudiants ou le printemps anarchique du Québec). Une pseudo-grève, car les pseudo-grévistes empochaient malgré tout leurs prêts et bourses de l'État (de Nous!), peu importe le nombre de semaines effectivement aux études.

Mais qui paie toujours? La classe moyenne (Nous!); la CASSÉE (Contribuables trop Affairés aux Soutien et Subventions des Empocheurs et Exploiteurs), (1). Le Québec est pris entre la graine montante et la gangrène des exploiteurs plus expérimentés de la trempe de ceux qui défilent devant la commission Charbonneau.

La Classe moyenne OU la «CASSÉE» (Contribuables trop Affairés aux Soutien et Subventions des Empocheurs et Exploiteurs)

Le livre de la Classe à la rue écrit par des initiés confirme du coup qu'une autre classe, la classe moyenne, la CASSÉE, s'est faite rouler. C'est le groupe qui paie la majorité des impôts et soutient à bout de bras, la majorité des programmes sociaux. Elle est trop occupée, entre le travail, la formation continue et la famille pour manifester ou contre-manifester. Les médias lui ont grandement nui en élevant ceux de la rue au niveau de héros nationaux. La population et un grand nombre d'étudiants de bonne foi, ont été roulés dans la farine, et pas par n'importe qui, mais par ces mêmes futurs professionnels qui leur chargeront les services à grands frais après l'obtention de leurs diplômes (ex. 100$ l'heure et plus). OU la classe moyenne, la CASSÉE, paiera pour plusieurs en sciences sociales, pour leurs subventions au travail ou l'aide qu'ils recevront de l'État (de Nous!), faute d'un nombre insuffisant d'emplois dans ce secteur non contingenté à l'admission universitaire. 

Mais le plus grand scandale demeure ceci: comment une idéologie d'extrême-gauche minoritaire a pu réussir à détourner la démocratie autour de ses idéologies et au moyen de ses techniques et manipulations dignes des doctrines déchues du 20e siècle (communisme, marxisme, etc.). Les associations étudiantes devraient être considérées à titre de lobbys, et être enregistrées comme telles en vertu de la loi.

Le chroniqueur Mario DUMONT, nous expose en quelques minutes quelques points-clés du livre en question, rédigé par des initiés de la CLASSE.

Début du sujet à 1min. 40s.
AUDIO L'inaccessibilité du Système de Santé - Un livre sur la CLASSE (2).
http://www.fm93.com/audioplayer.php?mp3=168656  lien consulté le 23 mars 2013. Le sujet débute vers 1 minute 40 secondes.
_______________
1.  Où dirai-je, les Cons trop Affairés aux Soutien et Subventions des Empocheurs et Exploiteurs, c'est-à-dire nous!

2.  Chronique politique de Mario DUMONT.  BOUCHARD en parle.  L'inaccessibilité du Système de Santé - Un livre sur la CLASSE. FM 93,3 de Québec, mardi 19 mars 2013.

mercredi 13 mars 2013

Euthanasie, suicide assisté, avortement préventif... Et la Vie?

TO KILL, OR NOT TO KILL?
Euthanasie et suicide assisté des malades, avortements «préventifs» des pauvres ou à risque de maladies, ce sont les enjeux avec lesquels le Québec jongle, d'une seule main et d'un seul côté du cerveau avec ses «spécialistes» en vase clos. 

Stephen Hawking aux Simpson
Crédits Image : The Simpsons
En réfléchissant sur quelques anciens billets publiés sur ce blog, j'ai ressorti celui qui parle de dépistage de trisomie 21 chez le fœtus (et d'autres maladies). De là, j'ai voulu savoir de quelle maladie dégénérative est atteint l'astrophysicien de renommée internationale, Stephen HAWKING. Mais ce qui a le plus retenu mon attention sur son blog, c'est la section photos (images) de HAWKING, révélant qu'il s'est marié alors que déjà malade et qu'il a eu des enfants. De quoi choquer les consultants en idéologies et ingénierie sociale du Québec, derrière les consultations publiques des dernières années. Pour ma part, je l'avais toujours présumé célibataire.

Dans une section de son blog, HAWKING répond à la question fréquemment posée sur le fait de la condition de vivre avec une maladie dégénérative comme la sienne (diagnostiquée à l'âge de 21 ans). Voici la conclusion de son témoignage au sujet de vivre avec sa maladie (traduction en note de bas de page à la suite de l'article).
Stephen Hawking et Jane Wilde
«I have had motor neurone disease for practically all my adult life. Yet it has not prevented me from having a very attractive family, and being successful in my work. This is thanks to the help I have received from Jane, my children, and a large number of other people and organisations. I have been  lucky, that my condition has progressed more slowly than is often the case. But it shows that  one need not lose hope» (1).

À la question de savoir si sa vie a été entravée sérieusement par sa maladie diagnostiquée dès l'âge de 21 ans, HAWKING répond encore de la façon dont on ne s'y attendrait pas (traduction en note de bas de page à la suite de l'article):

«I am quite often asked: How do you feel about having ALS? The answer is, not a lot. I try to lead as normal a life as possible, and not think about my condition, or regret the things it prevents me from doing, which are not that many» (2).
La plupart d'entre nous, regardant une personne dans sa condition, pensons: «je ne serais jamais capable». Pourtant, sa réponse prouve exactement ce que disent les médecins travaillant auprès des malades chroniques, des personnes atteintes d'une maladie dégénérescente ou des mourants. Souvent, la souffrance ou l'inconfort qu'ils éprouvent de leur condition est moindre que ce que laisse transparaître leur image. Pour cette raison, le Québec doit éviter de tomber dans le piège de privilégier l'imposition de la stérilisation, la mort préventive (avortement et avortement sélectif) et la mort comme solution aux revers de la vie (suicide assisté, euthanasie). Et il le peut, avec les avancées en médecine qui permettent le soulagement de la douleur, pour autant que le personnel médical accompagnant aient reçu la formation adéquate.

La photo du scientifique avec le président Barack Obama comporte en elle-même une double-contradiction

"To Kill, or not to kill?"
Première contradiction de la photo présidentielle: le président Obama a parmi ses priorités de faciliter l'avortement pour quelque raison que ce soit, ce qui peut inclure la sélection des naissances sur la base de critères économiques ou pour la carrière, donc élimination des pauvres ou potentiellement pauvres,  OU encore l'élimination des malades ou potentiels futurs malades (ce qu'il en résulte là où la pratique est répandue). Or Obama lui-même, né d'une famille précaire dont la mère et le père étaient étudiants universitaires, avait toutes les bonnes raisons de ne pas voir le jour. Pensez-y, selon la politique privilégiée par les démocrates, leur président aujourd'hui, aurait de fort risques de ne pas naître. Sur quelle base? C'est simple: grossesse accidentelle d'une étudiante + besoin de la carrière en premier et de s'établir socialement et financièrement. Tout était déjà là, à l'exception d'une politique extrêmement favorable à l'avortement pour quelque raison que ce soit.
Barack Obama imaginé en fœtus (yapasdPRESSE.blogspot.ca)

Deuxième contradiction de la photo avec Obama: sur la même base de réflexion (avortement préventif pour prévenir la pauvreté ou la maladie), le président reçoit le scientifique de réputation internationale, qui selon une même politique d'«ouverture» à la mort préventive et provoquée par avortement, pourrait désormais, être éliminé dès le sein maternel, s'il se pointait dans un utérus à notre époque, du moins dès que la science pourrait déceler le gêne ou marqueur d'une maladie future pour le fœtus Stephen. Un paradoxe de plus: la Science adjointe à une politique d'extrême-ouverture à l'avortement,pourrait donc empêcher un grand scientifique de naître.


Pensée : J'entends que Hawkins ne croit pas en D.ieu. Cependant, il semble que D.ieu ait cru en lui (3).

LIRE AUSSI:

Dépistage de trisomie 21 chez le fœtus : Eugénisme phase 1

(publication originale 16 juin 2010)
http://yapasdpresse.blogspot.ca/2010/06/depistage-de-trisomie-chez-le-ftus.html

Avortements au Québec; pas tous comptabilisés

LES CHIFFRES COMPLETS. LE SAVIEZ-VOUS? LE NOMBRE DES AVORTEMENTS DIFFUSÉS OFFICIELLEMENT, DANS LES MÉDIAS EST SOUS-ESTIMÉ de 3 à 10 pourcent. VOICI POURQUOI.
http://yapasdpresse.blogspot.ca/2012/09/avortements-au-quebec-pas-tous.html

L'autre destin : Barack Obama avorté 

(publication originale 27 NOV. 2011)

http://yapasdpresse.blogspot.ca/2011/11/lautre-destin-barack-obama-avorte.html


Euthanasie, esprit de Germania et la suite au Québec 

UN SOCIALISME EN MARCHE VERS LA STÉRILISATION 

(publication originale 24 février 2013)

1.  Stephen Hawking explique (traduction libre):
«J'ai été atteint d'une maladie neuromotrice pour pratiquement toute ma vie adulte. Toutefois cela ne m'a pas empêchée d'avoir une famille charmante, ni de réussir dans mon travail. Ceci, en toute reconnaissance de l'aide que j'ai reçu de Jane, de mes enfants, et d'un grand nombre de personnes et organisations. J'ai eu la chance du fait que ma condition a progressé plus lentement que c'est souvent le cas. Mais cela démontre que chacun ne doit pas perdre espoir». 
Page consultée le 12 mars 2013.

2.  Stephen Hawking répond (traduction libre):
«Il m'est très souvent demandé: Comment est-ce, vivre avec l'ALS? La réponse est: pas si mal qu'il n'y parait. J'essaie de vivre la vie la plus normale possible et de ne pas penser à propos de ma condition, et de ne pas regretter les choses que cela m'empêche de faire, qui ne sont pas si nombreuses que cela».

Page consultée le 12 mars 2013.


3.  HAWKINS ne fait pas que de la science. Ses derniers écrits, conférences et films révèlent aussi des présupposés philosophiques. Ils prennent pour acquis un univers de lois et conditions constantes; une forme de permanence. Il prétend parler au nom du passé et même du futur. Déplaçons-nous pour un instant dans le domaine de l'apparition de la vie (selon la même logique). Selon les nouvelles connaissances de la vie, la petite cellule simple à la base de la vie terrestre n'existe pas. Chaque cellule vivante ou être unicellulaire (ex. un amibe) est éminemment complexe dans sa structure et son CODE; du code, donc de la codification ORDONNÉE. L'ADN contient les lignes d'un programme qui prédétermine le développement d'un être vivant, en stockant un grand nombre d'informations sur ce qu'il sera. C'est le manuel de construction d'un LEGO vivant. Même les virus sont capables d'apprendre, de se modifier, de se déguiser et même de se cacher, comme le VIH. La croyance dans la «petite cellule primaire» simple à l'origine de la vie, telle qu'elle était encore véhiculée de bonne foi il y a 50 ans (de mauvaise foi aujourd'hui), relève d'une autre époque où la science observait la vie dans le mode macro, avec une loupe ou un microscope. À l'ère de la génétique et de la biochimie et d'une meilleure compréhension de la complexité du code génétique, croire dans la «petite cellule primaire» simple, c'est comme croire qu'un homme peut atteindre la Lune en grimpant des échelles mises bout à bout. Dans ce qui suit, vous trouvez du CODE. Or ce CODE qui prédétermine l'affichage d'une image sur cette page, est beaucoup plus simple que l'ADN qui prédétermine l'être que deviendra un ovule fécondé.

Il s'agit dans ce qui suit, d'un code placé dans cette page. Beaucoup plus simple que le CODE de l'ADN qui dira à un être vivant comment se construire, le code qui suit na pourtant pas eu une création spontanée. Il  pointe vers l'image de HAWKING en version Les Simpson (The Simpsons) et dit à l'informatique, comment l'image doit s'afficher dans la page. Or le CODE de l'ADN à la base de la construction de votre corps et de votre caractère ou personnalité, était beaucoup plus complexe que ceci :
(CODE du lien + comment afficher l'image des Simpson dans la page)
Résultat, Le code précédent donnera ceci:

Or, le CODE d'ADN est beaucoup plus complexe et définit même des traits innés (personnalité avant influence de l'environnement familial et culturel, certaines prédispositions naturelles comme les talents musicaux,  la capacité d'apprendre, la sorte d'intelligence -à distinguer de la connaissance-, les prédispositions athlétiques, intellectuelles ou manuelles, etc.).

samedi 9 mars 2013

Restes d'un chameau géant retrouvés dans l'Extrême-Arctique canadien

La nouvelle témoigne une fois de plus que la Terre a déjà été plus chaude et que même l'Extrême-Arctique canadien (près du Pôle Nord) bénéficiait jadis d'une faune et d'une végétation plus riches (ex. arbres, aujourd'hui fossilisés ou dits pétrifiés). Voir la VIDÉO plus bas. 

VIDÉO du Musée canadien de la nature
Natalia Rybczynski, paléo-biologiste, résume la découverte:

Natalia Rybczynski a dirigé de nombreuses expéditions dans l'Arctique canadien. 

Certains médias québécois ont diffusé des extraits des communiqués, notamment le réseau TVA ainsi que le journal en ligne Canoe.ca dans sa section Animal (Agence QMI) et certains journaux (ex. Journal de Québec, QMI). La nouvelle QMI véhiculait cependant une erreur: la température moyenne annuelle en Arctique était entre 14 et 22 degrés plus élevée qu'aujourd'hui, soit une moyenne annuelle alors autour de zéro degrés Centigrades (donc des saisons au-dessus et des saisons nettement sous le zéro C). Mais elle n'oscillait PAS entre 14 et 22 deg comme l'a diffusé l'Agence.

Il s'agit d'une découverte importante

La découverte établit la présence passée de chameaux près du Pôle Nord. D'autres sites à proximité ont permis aussi d'établir la présence d'une faune et flore plus diversifiée qu'aujourd'hui avec un climat plus doux.

Localisation de l'Île Ellesmere en Arctique-Extrême au Canada, dans l'Océan Arctique et position relative par rapport au Pôle Nord.

«Il s'agit d'une importante découverte, car elle fournit, pour la première fois, la preuve que des chameaux vivaient dans l'Extrême-Arctique, a expliqué Natalia Rybczynski, paléontologue des vertébrés au Musée. Cela fait avancer de quelque 1200 km vers le nord l'aire de répartition connue des chameaux en Amérique du Nord et incite à penser que la lignée qui a donné naissance aux chameaux modernes a pu, à l'origine, être adaptée à un environnement forestier arctique» (1).

Illustration du chameau de l'Extrême-Arctique à l'île d'Ellesmere pendant l'épisode chaud du Pliocène. Les chameaux vivaient alors dans une forêt de type boréal, où était présent le mélèze. Cette reconstitution se fonde sur les fossiles végétaux trouvés dans les dépôts avoisinants. | Courtoisie du Musée canadien de la nature.
Bref, le climat était significativement plus chaud qu'aujourd'hui avant l'activité humaine industrielle, dans cette région située très près du Pôle Nord et avant l'ère glaciaire elle-même suivie d'un autre réchauffement, lui aussi précédant l'ère industrielle. 

Le climat n'est donc pas une constante


Natalia Rybczynski, paléontologue des vertébrés au Musée canadien de la nature, qui a dirigé de nombreuses expéditions dans l'Arctique canadien précise:
«Les fossiles ont été collectés au cours de trois saisons de fouilles (2006, 2008 et 2010) [...] D'autres fossiles trouvés sur le même site laissent à penser que le chameau de l'Extrême-Arctique vivait dans un environnement de forêt de type boréal, pendant un épisode chaud qu'a connu la planète» (2).

Les 30 fragments de type os fossile ont été à la fois trouvés en surface et déterrés près d'arbres pétrifiés (fossilisés) à l'île d'Ellesmere  dans l'Océan Arctique (Nunavut), une île qui a à peu près la superficie du Sénégal. Le site fossilifère de la découverte est connu sous le nom de Fyles Leaf Bed.
Natalia Rybczynski, John Gosse, l'assistante de recherche Marisa Gilbert, et l'étudiant diplômé Travis Mitchell à peine repérables dans le paysage, sont en train de travailler à différents niveaux du site Fyles Leaf Bed en 2008. Le mauvais temps s'est levé pendant cette journée. | Photo et texte, courtoisie du Musée canadien de la nature, communiqués du 5 mars 2013.


  • La température moyenne était entre 14 degrés et 22 degrés Centigrades plus chaude qu'aujourd'hui en Arctique durant la période correspondant à la vie animale des restes d'ossement fossile trouvés, et était entre 2 et 3 degrés C plus chaude, pour la planète en général. La température moyenne annuelle en Arctique se trouvait autour de 0 deg. C. À titre comparatif, la température moyenne au Québec est de 6 deg C à Montréal, 4 deg C à Québec (la capitale), 0,8 deg. C à Sept-Îles et -5,7 deg. C à Kuujjuaq (moyennes actuelles selon Le Québec Chiffres en main, édition 2010 de l'Institut de la Statistique du Québec, page 8 du PDF). La température moyenne annuelle était donc proche de ce que l'on retrouve à Sept-Îles par exemple.
  • Le chameau géant était environ 29 pourcent plus grands que les chameaux modernes. «Si le chameau de l'Extrême-Arctique était plus grand de 29 %, il pourrait avoir pesé jusqu'à 900 kg et mesuré en moyenne environ 2,7 m à l'épaule» (3).
  • Les camélidés (chameaux et lamas actuels, incluant le dromadaire qui est en fait un chameau) seraient des descendants de chameaux ayant migré de l'Amérique du Nord.
  • Les restes du spécimen trouvés le classent très proche du chameau géant du Yukon, à 2000 km de moins en latitude (aussi disparu).
  • Traits physiques des chameaux: les pieds larges et plats, les gros yeux et les bosses de graisses des chameaux modernes correspondraient bien avec une adaptation à la vie autrefois dans un environnement polaire. Les pieds larges et plats pour le déplacement dans la neige et sur les surface spongieuses (ex. en tourbières), les bosses de graisse pour la survie à un long hiver avec la nourriture plus rare. Et les yeux avec une plus grande ouverture (grande taille) pouvant constituer un avantage dans la recherche de nourriture dans l'obscurité des hivers arctiques.
  • C'est le Musée Canadien de la nature qui est gardien des ossements au nom du Gouvernement du Nunavut (un territoire canadien).
  • À première vue, les fragments d'un os de grande taille pouvaient ressembler à du bois. Mais des tests plus poussés on permis d'établir que ce sont ceux d'un camélidé (famille des chameaux).
  • Les restes d'autres animaux avaient aussi été découverts en Extrême-Arctique dans un site fossilifère situé tout près du Fyles Leaf Bed (soit le Beaver Pond). On y a mis au jour, ainsi que dans d'autres sites de la région, des fossiles de blaireau, d'ours, de castor, de cheval à trois orteils, de chevrotin, ..., le tout  confirmant un climat plus chaud à une certaine époque de l'histoire de la Terre.
  • La forêt ? «Les fossiles de végétaux indiquent qu'une forêt de type boréal s'étendait jusqu'à l'océan Arctique. Dominée par le mélèze, cette forêt ressemblait aux forêts boréales qui couvrent actuellement la Sibérie. Elle comprenait aussi du bouleau, de l'aulne et du thuya. Les données fossiles indiquent aussi la présence de tourbière» (4).

LIRE AUSSI:

_______________
1.  Agence QMI. Les restes d'un chameau géant retrouvés dans l'Extrême-Arctique canadien. canoe.ca, 5 mars 2013. Page consultée le 9 mars 2013. (emphase ajoutée; surlignement et gras).
http://fr.canoe.ca/artdevivre/animal/article1/2013/03/05/20631211-qmi.html

2.  Découverte de restes d'un chameau géant dans l'Extrême-Arctique par le Musée canadien de la nature. Musée Canadien de la nature. 5 mars 2013. Page consultée le 9 mars 2010.

3.  Questions et réponses. Chameau de l'Extrême-Arctique. Musée Canadien de la nature. 5 mars 2013. Page consultée le  9 mars 2013.
http://nature.ca/fr/sujet-musee/nouvelles-musee/pour-medias/communiques/questions-reponses

4.  De la même source.

Luka Rocco Magnotta: incontinence médiatique annoncée

ROCCO CROCO MAGNOTTA: CIRQUE MÉDIATIQUE TRASH POUR FANS DE KILLERS

Appel au parents: n'abreuvez pas vos enfants à ce cirque trash pour fans de tueurs, auquel donnera cours le procès pour meurtre de Luka Rocco Magnotta.

Hannibal Lecter
L'accusé sera à son enquête préliminaire (avant procès) pour les prochaines semaines au Palais de Justice de Montréal. Les médias internationaux et nationaux réclament une place. Tant que nos médias vont glorifier les vauriens par la surmédiatisation, cela démontrera que nous sommes une société en perte d'équilibre.

Et s'il y a de la demande (les "clients")? 

Cela ne fait que renforcer ce fait: nous sommes une société en manque de véritables modèles ou plutôt, en perte de références (1). Ce n'est pas uniquement  que la boussole qui soit défectueuse. C'est aussi qu'il n'y a plus un nord; il y a plusieurs «nords», fruit du relativisme moral actuel. C'est pourquoi nous glorifions les antihéros et dévorons les autres (2). Entre les deux, se trouvent les petits dieux; par exemple les stars du sport.

La «fôte» à la société

Les médias du Québec, voir du monde, vont se tourner vers un vaurien, jusqu'à le glorifier au regard de notre jeunesse absorbante qui observera. Je peux écrire ainsi, car l'on sait déjà que "Croco" Magnotta est le meurtrier qui a agi pour sa satisfaction personnelle, sensuelle (alors que le crocodile tue pour se nourrir). L'antihéros est un superEros tordu. Finalement, on essaiera de faire avaler, qu'au fond de Luka Rocco Magnotta (ou est-ce Croco Magnotta ?) sommeille une tendre victime; la faute de la société, quoi! 

«Rocco a eu une mauvaise éducatrice, du genre
de Misery», pourrait-on entendre comme
type d'argument de la défense de Rocco Croco.
Image tirée du film Miseryproduit en 1990.
La défense va probablement tenter de faire pleurer les juge(s) ou jurés avec une misérable histoire d'enfance. «Rocco a eu une mauvaise éducatrice en garderie du genre de l'infirmière retraitée du film Misery», pourrait-on par exemple, entendre dire. Des milliers d'enfances tristes débouchent pourtant sur autre chose que la monstruosité. L'Europe a connu les deux grandes guerres du 20e siècle! Ou peut-être, vont-ils jouer la carte de la "non-responsabilité" du club des Dr. Jekyl & Mr. Hyde (Jeckill et Hide), Dr Turcotte et M. Alter Ego (traduction: «autre Moi»), et autres du genre.
Un docteur devient méchant  après avoir bu un liquide. Cela
rappelle un certain docteur, dans une histoire de double meurtre
d'enfants au Québec.
Crédits image: affiche du film Dr. Jekyll and Mr. Hyde, film
original de 1931, suivi de plusieurs remakes et même de séries TV.
Image trouvée sur IMDb. Étrangement, la même année 1931 a vu
naître les films Dracula et Frankenstein, qui ont marqué l'imaginaire
dans le genre cinématographique.
_______________
1.  Une société post-christianisée, comme l'Allemagne du siècle dernier
2.  À l'exception du sauf-conduit pour les artistes syndiqués du Québec

lundi 4 mars 2013

Éric Duhaime défend son essai: «Libérez-nous des syndicats»

4 MARS 2013.  POUR LE LIVRE (essai) «Libérez-nous des syndicats»: 

Une entrevue de présentation AUDIO en mode stream au lien suivant du FM 93,3 de Québec, Parent Le Retour
FM93,3 de Québec. Éric Duhaime en studio pour défendre et présenter son livre "Libérez-nous des syndicats". (durée approx. 19:30)
Les opinions exprimées ne sont pas nécessairement celles de YaPasDePRESSE.

Remarques:

  • La gauche économique est contre la sortie de cet essai... dans une démocratie. Si tel est le cas, c'est pour le moins une attitude contraire à la prétention de la gauche de représenter le progressisme (ici dans le refus d'une autre opinion pour ceux qui voudraient l'entendre).
  • Pour Éric DUHAIME, les syndicats sont devenus une force de Statu quo (d'empêchement du changement). Ils doivent revenir à leur rôle.
  • Le livre serait vendu pour moins de 13$ (5 mars 2013).
En cas d'échec de l'écoute en téléchargement continu (stream) ou si l'archive n'est plus disponible à cette page FM93 de baladodiffusion (date du 4 mars 2013 dans le calendrier), 

Alors, téléchargez le Fichier MP3 de l'entrevue de présentation à partir de ce lien:
4 mars 2013: Éric Duhaime présente son livre «Libérez-nous des syndicats»  (taille du fichier : 4 Mo)
https://docs.google.com/file/d/0B7_i4-pzFK5LWFFiQzJzQmVJeTg/edit?usp=sharing