vendredi 17 février 2017

États-Unis: de citoyens à «sans-papiers»

Victimes de l'usurpation de leur identité liée au travail. Comment passer de citoyen américain à l'équivalent d'un sans-papier sans quitter le pays? En moins de 4 ans, 1,1 million de contribuables des États-Unis ont été victimes du vol (usurpation) de leur identité par une autre personne, pour l'obtention d'un emploi; crime généralement commis par un immigrant illégal.


Une foule anonyme: 1,1 million de citoyens contribuables des États-Unis ont été victimes du vol (usurpation) de leur identité par une autre personne; actes commis en lien avec un travail. Ce chiffre (47 mois de 2011 à 2015) ne tient pas compte des usurpations d'identité uniquement économiques (ex. clones de cartes de crédits sans lien avec l'obtention d'un travail ou d'avantages sociaux).

Ceci n'est pas un fait nouveau, mais un fait certainement méconnu du côté canadien de la frontière. L'image de l'immigrant illégal non criminel en prend un coup, quand le sans-papier vole une identité et qu'un citoyen dont le numéro d'assurance social est compromis (1), devient l'équivalent d'un sans-papier. Et vous devinez pour quel parti politique votent ces illégaux avec leur nouvelle identité? Pour le parti ou le candidat à la présidence qui leur promettra ou laissera miroiter la régularisation facile, pour «acheter» leurs votes (2).

Une des conséquences de l'immigration illégale est le vol d'identité d'un citoyen, pour un emploi


Les nouveaux «sans-papier» aux États-Unis sont souvent des citoyens contribuables qui se sont fait usurper leur identité et donc corrompre leur historique personnel social, en lien avec l'emploi, généralement par un immigrant. Entre février 2011 et décembre 2015, soit en moins de 4 ans, ce sont ainsi 1,1 million de personnes actives qui se sont fait voler leur identité, tel qu'estimé par l'agence de revenu américaine (IRS). Ce chiffre impressionnant concerne le vol d'identité lié au travail et non les fraudes financières seules. Ceci, on le comprend, occasionne beaucoup de problèmes pour ces victimes du crime qui doivent mettre des semaines à reprendre le contrôle et restaurer l'intégrité des données associées à leur dossier et historique de travail, leur crédit, etc.

Seau officiel de l'IRS (Internal Revenue Service), l'agence de revenu fédérale des États-Unis. Ne pas confondre avec le logo de l'agence. Le logo et le seau ne doivent jamais apparaître ensemble dans un même document
Source :  Logoworks Blog


Comme si ce n'était pas assez, l' IRS (Internal Revenue Service des États-Unis, équivalent de notre Agence de revenu fédérale du Canada) qui constate un vol d'identité lors du traitement des déclarations de revenu, n'alerte ni la victime, ni les autres agences gouvernementales de la fraude (RT America, 1er sept. 2016), comme le soulignait un rapport du Treasury Inspector General for Tax Administration (TIGTA ) en  août 2016.

Ce genre de fraude est si fréquent, si l'on y ajoute les autres vols d'identité non reliés à l'obtention d'un emploi, que des assureurs, comme par exemple LifeLock, offrent leurs services pour effectuer une veille des transactions et alerter les assurés et dans certains cas, les aider à reconstruire leur intégrité et leur fournir l'accès à une aide juridique pour le rétablissement de l'intégrité de leur historique social et financier.

LIRE :
IRS gives no notice to victims of identity theft by illegal immigrants, blames everyone else
1er septembre 2016
https://www.rt.com/usa/357822-irs-identity-theft-victims/ (page consultée le 17 fév. 2017)

_______________
1.     Social Security Number ou SSN; équivalent du numéro d'assurance social canadien. Les travailleurs doivent obligatoirement fournir un tel code valide pour travailler avec un salaire déclaré.

2.     Et ils votent pour le parti ou aspirant chef d'État qui a crée ou autorisé et maintiendra des villes-refuges dans lesquelles les officiels d'une ville (policiers, travailleurs sociaux, etc.) ne sont pas contraints de communiquer des informations sur leurs illégaux aux policiers enquêteurs et agents fédéraux (D).

Aucun commentaire: