dimanche 21 mai 2017

Qui a assassiné S e t h R I C H, informateur présumé de Wikileaks et G U C C I F E R 2.0 ?

S e t h    R I C H  était un jeune cadre de 27 ans qui travaillait pour le DNC, Comité national du parti Démocrate en 2016. Julian Assange qui ne donne jamais ses sources même décédées pour protéger leurs contacts et familles, n'a pas démenti en entrevue, que Rich était une source (un informateur, un sonneur d'alerte) de Wikileaks, en août 2016, après le meurtre (video Youtube). G u c c i f e r  2.0, un pirate informatique, a affirmé que le jeune homme était sa source. Monsieur Rich a été assassiné d'une balle dans le bas du dos dans une rue d'un quartier riche de Washington.

(dernières modifications: 25 mai 2017, 27 mai 2017, 15 juillet 2017)




Le mobile de l'assassinat de  S e t   R I C H


Au départ, la police a soupçonné que le jeune cadre du DNC (Democratic National Committee) a pu être tué pour motif de vol. Il y avait eu des vols dans le secteur où il a été retrouvé encore conscient. C'est donc une hypothèse de départ, mais pas la conclusion, car l'enquête est toujours en cours en mai 2017. Et détail non négligeable, il a été tiré dans le bas du dos...

  • Réagissant instinctivement à cette thèse du vol, le père de Seth l'a trouvé étrange, car rien n'a été pris sur lui (porte-feuilles, cartes de crédit, cellulaire, montre, et le reste). Reportage avec transcription, 3News Now, 11 et 12 juillet 2016. Que le père ou les proches ne veuillent plus parler de l'affaire plus tard ne change rien aux faits. Un meurtre, peu importe le motif, ne constitue jamais une affaire privée.
  • Un enquêteur privé et ex-enquêteur de police embauché par la famille a confirmé que Seth Rich avait communiqué avec Wikileaks avant d'être assassiné. Supposons  qu'il s'agisse là d'un canular, ce serait affirmer que Wikileaks fabule sur le jeune homme en tant que sonneur d'alerte du DNC (VOIR ce tweet est du 15 mai 2017, OU 16 mai 2017 fuseau hor. UTC):

  • NOTE : J'ai personnellement reproché sévèrement à Wikileaks et je leur reproche encore, de couler des informations sur les éléments moins nobles de nos démocraties, mais pas sur les dictatures et sur les ennemis réels ou potentiels de l'Occident (histoire récente; ex. Russie). L'organisme met ainsi en danger des Américains ou des ressortissants et agents d'information Américains ou des Occidentaux en général qui sont dans des pays à risque. Mais je n'ai pas dit que l'information de Wikileaks était obligatoirement fausse. J'ai cependant écrit que certains fichiers peuvent être des versions contenant des erreurs comme tous nos serveurs au travail contiennent des fichiers périmés, des ébauches, des travaux abandonnés et incomplets ou non validés. Les entreprises ont même des lettres (ou versions) non envoyées. Mais si Wikileaks suggère fortement sans pouvoir le dire pour protéger les autres sources, que Seth Rich était une source au DNC, pourquoi en douterai-je? En tout cas, l'a fortement suggéré Julian Assange dans cette interview les jours suivant le meurtre: Youtube ici  Quand il lui a été demandé si Seth était une source, il a répondu que ce meurtre inquiète beaucoup «nos sources» (our sources) qui prennent des risques. Mais l'organisme ne dévoile jamais ses sources, même décédées, question de protéger leurs proches ou contacts.
  • Ainsi donc, la thèse de plusieurs médias veut que Julian Assange et Wikileaks soient des «complotistes» sans motifs valables en suggérant cela, dans l'affaire du meurtre du jeune cadre des Démocrates. Mais songez à ceci: On était suffisamment inquiet du côté de Wikileaks, au point que cet organisme offrait 20,000$ pour des infos vérifiables sur la cause du meurtre, en août 2016, quelques jours après les faits. Quand les révélations de Wikileaks et Julian ont servi la gauche, l'organisme était encensé sur toutes les chaînes. Maintenant que les révélations ont servi le clan adverse des Démocrates, le média alternatif est devenu un ennemi à bannir.
  • Et un pirate informatique identifié comme G u c c i f e r  2.0, a affirmé que Seth était le prénom de sa source.
  • Une affaire de prétendu échange d'informations sensibles entre Trump et les diplomates russes a émoustillé les médias mainstream qui ont ainsi ignoré les prétentions des liens possibles avec des emails transmis à Wikileaks, dans l'affaire du meurtre de S e t h   R I C H. L'échange d'information avec les Russes n'était pourtant pas le premier, ni exclusif au Gouvernement Républicain, comme en témoigne cet extrait de fin de premier mandat d'Obama, lorsque les deux participants croyaient que tous les micros des journalistes étaient fermés: https://youtu.be/MNxEDomUlXw. Les médias s'excitent bien pour ce qu'ils veulent.
  • Des opposants à cette démarche de questionnement sur les motifs du meurtre de S e t h   R I C H ont pour autre argument que le père et les proches de la victime de MEURTRE, ne voudraient pas entretenir la thèse du complot et en souffriraient. Mais comme DANS TOUTE AFFAIRE CRIMINELLE, ce qui compte désormais, c'est ce qui s'est réellement passé et une enquête sous haute surveillance vu le risque de perte de confiance dans le système judiciaire et de police, de Washington. Ce n'est pas un suicide dans une résidence privée, mais un meurtre dans une rue! 

Étant connue comme un meurtre, la mort du jeune cadre du D N C en pleine présidentielle 2016 en plus, est devenue une affaire d'intérêt public, que la famille et les proches le veuillent ou non.

Une chronologie de l'affaire de la fuite des emails (Clinton et Démocrates) et du meurtre de Seth RICH, une source de Wikileaks (lien dans le tweet)



LIRE AUSSI:

Autre mort inhabituelle dans les sillons de la machine Clinton

https://yapasdpresse.blogspot.ca/2017/07/Autre-mort-inhabituelle-dans-les-sillons-de-la-machine-Clinton.html

Aucun commentaire: